Haïti - avril 2014

Quel plaisir vous donner les nouvelles du couvent Saint-Dominique à Puits-Blain (Port-au-Prince, Haïti) ! Le temps a vite passé. De nombreux événements, dates et voyages ont marqué notre vie conventuelle.

Quelques dates marquantes
- 23 mai 2013, l'érection de la Maison Saint Dominique en Couvent Saint Dominique. Ce fut pour nous un moment fort. Nous l'avons voulu et la province nous l'a accordé. Rendons grâce au Seigneur.   
- 17 juin 2013, les frères réunis en chapitre ont élu le frère Albert-Diempéclo BENJAMIN prieur du couvent saint Dominique à Port-au-Prince. Il deviendra alors le premier prieur de toute l'histoire de la vie dominicaine en Haïti.
- 20 octobre 2013, quatre jeunes ont débarqué au couvent. Le provincial les déclarera postulants quelques jours après. Ils s'appellent Wislet, Willy, Rigaud et Wilker. Ce dernier est parti, il y a quelques mois. Les trois autres se portent bien et poursuivent joyeusement leur cheminement et leur découverte progressive de la vie dominicaine. Ils ont l'air heureux. Leur sympathie, leur curiosité et leur esprit de service forcent l'admiration des frères et en particulier celle de leur père-maître, le frère Willy-Dominique. Quelle joie pour nous de partager avec eux ce que nous-mêmes nous avons reçu. 
- Du 29 février au 7 mars 2014, le couvent a reçu le prieur Provincial en visite canonique. Ce fut pour nous un moment intense de vie fraternelle. Le provincial s'est émerveillé de voir les progrès du couvent au plan matériel, fraternel, spirituel et apostolique. Il nous a encouragés à continuer sur cette voie. Nous lui disons merci pour sa visite, ses paroles d'encouragement et plus généralement pour tout ce qu'il a fait, depuis huit ans, afin de permettre à la vie dominicaine de prendre son envol en Haïti. 

La configuration du couvent
Après le départ du frère Jean-Wébert en France pour des raisons d'études et plus tard le retour du frère Andrès dans sa Colombie natale, le couvent se compose de sept frères : Albert-Diempéclo BENJAMIN, prieur ; Jacques JEAN, sous-prieur ; Hector Fabio DUQUE ; Ernest CHARLOT ; Ignace BERTHOT ; Charles MOÏSE ; Willy-Dominique LAMOTHE.
La symbolique biblique nous apprend que sept c'est un chiffre parfait. Nous ne nous considérons pas comme des parfaits mais comme des religieux ayant le goût de la perfection, celle que nous puisons dans notre amour pour Dieu et pour nos frères.   

Le travail apostolique du couvent et des frères
Le couvent se situe dans le quartier de Puits-Blain, à proximité de la commune de Pétion-Ville, sur le territoire de la paroisse Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours avec laquelle nous entretenons des relations apostoliques importantes. Notre présence dans le quartier est très appréciée par une population de pauvres et de riches, d'enfants, de jeunes et de personnes âgées. La communauté ecclésiale dominicale avoisine les quatre cents. Nous leur offrons, en plus des temps de prière de la communauté, plusieurs autres activités dont un cours de Bible une fois par mois et une journée bimensuelle partage et connaissance. Nous rendons grâces à Dieu pour ce beau rayonnement apostolique du couvent. 
Quant aux frères, ils ont une belle présence apostolique dans les universités et les collèges congréganistes, notamment le collège Saint Louis-de-Bourdon et celui des sœurs de Saint-Joseph-de-Cluny. Plusieurs frères participent à la formation des futurs prêtres de l'Eglise Catholique d'Haïti, que ce soit au Grand Séminaire ou au CIFOR (centre de formation des religieux) ou dans d'autres centres universitaires, tels OCA, UNEPH...
Le frère Ernest continue son apostolat du Rosaire avec l'accompagnement de l'Association Pèlerinage du Rosaire d'Haïti. On se souvient que pour la deuxième participation de l'Association au Rosaire, trente deux pèlerins avaient fait le déplacement à Lourdes. Il ne serait pas surprenant que nous déplacions cinquante cette année. Beau signe de vitalité de cet apostolat du Rosaire dans notre pays.
Il faut aussi dire un mot du Mouvement des Jeunes Dominicains (MJD). Celui-ci semble battre de l'aile aujourd'hui. On dirait qu'il a perdu son souffle d'antan. C'est le moment sans doute de poser le problème de sa restructuration. Le frère Hector, son nouvel accompagnateur, entend lui redonner son dynamisme. On se souvient, en effet, des fameux camps d'été organisés par le Mouvement et auxquels plusieurs jeunes frères de la Province ont eu la joie de participer. Trois parmi eux seront ordonnés prêtres cet été. Nous les assurons de nos prières. 
   
Au plan matériel, nous avons fait d'énormes travaux de restauration. Plusieurs grands chantiers nous ont occupés, en particulier la pose de céramiques dans tous les espaces où il y avait un parquet, le remplacement de fenêtres, la construction d'une nouvelle cuisine. Nous remercions le frère Ignace qui a dirigé ces travaux avec beaucoup de compétence et de courage.
Dans l'ensemble les frères se portent bien. Jamais nous n'avons été aussi motivés que maintenant à vivre une vie religieuse de qualité où nous essayons d'honorer intégralement tous les piliers de notre vie dominicaine.  Serait-ce parce que nous aurions brusquement pris conscience d'avoir perdu trop de temps, ce temps dont on dit qui ne se rattrape jamais ? Serait-ce parce que nous aurions réalisé l'ampleur de la responsabilité que la Province nous a confiée, celle d'accueillir des jeunes et de pourvoir à leur formation ? Quoiqu'il en soit, nous sommes aujourd'hui une communauté où il fait bon vivre, avec des frères apaisés et épanouis, dévoués au service du bien commun et de celui de l’Église dans la prédication d'un Christ vivant.
Nous avons espoir, qu'un jour, notre couvent Saint-Dominique devienne un lieu de ressourcement pour la théologie, la Bible, la catéchèse et la liturgie.
Notre père Dominique, prie pour nous !
Merci à tous ceux qui nous soutiennent spirituellement et matériellement. 

fr. Ernest CHARLOT, o.p.

Annonces