Nice - février 2014

Les nouvelles du couvent et des frères de Nice.

Je mettais fin à ma dernière chronique en vous annonçant des nouvelles des autres frères de la communauté.
Il convient tout naturellement de vous dire que depuis le 6 janvier notre communauté a atteint, avec l'arrivée très attendue du fr. Louis-Marie Ariño-Durand, son nombre définitif:14 frères au service de la Sainte Prédication du couvent de Nice et de sa diète, diète composée des diocèse de Nice -département des Alpes-Maritimes, de Fréjus-Toulon -département du Var, diocèse de Digne -département des Alpes de Haute-Provence, diocèse de Gap -département des Hautes-Alpes, diocèse d'Ajaccio -département de Corse.
Le frère Louis-Marie s'est arraché avec quelques difficultés des horizons universitaires Fribourgeois pour venir continuer et achever la rédaction de sa thèse en notre couvent de ministère. Sa chambre l'attendait. Quelques cartons déposés pendant l'été ont poussé un soupir  joyeux lorsqu'ils ont entendu la clé se glisser dans la serrure, et la porte s'ouvrir pour laisser passer le maître bien aimé des livres, images, cartes postales et dossiers qu'ils avaient un jour accueillis dans la joie de leur vocation de carton de déménagement. Ils aspiraient à prendre un repos bien mérité dans l'armoire dans laquelle ils seraient habilement rangés. En attendant un nouveau service, un autre déménagement de frère.....
Je suis témoin que le frère, quitte à se sentir parfois inutile en n'ayant pas été chargé de service particulier sinon celui de l'étude, passe du temps dans sa cellule pour poursuivre la rédaction de la thèse qui mettra un terme à sa vie d'étudiant en théologie, vie d'étude qui se poursuivra, comme chacun de nous par une vie de recherche, d'enseignement et de prédication jusqu'à nos  dernières forces.
Les autres frères vont bien dans une ambiance chaleureuse renouvelée par la présence des trois nouveaux frères.
L'activité de la Galerie se déploie chaque jour davantage sous l'impulsion de son comité d'animation et de la présence en son sein de l'aumônier des artistes, le frère Yves-Marie Lequin. De vernissage en apéritif et cocktail, son carnet d'adresses ne cesse de s'enrichir. Le monde des artistes commence à lui être familier. Ainsi lorsqu'il se trouve qu'une semaine soit libre de toute exposition, le frère Yves-Marie suggère tel ou tel susceptible par sa personnalité et son talent de créer l’événement. Ainsi en a-t-il été de l'exposition intitulée 21 g. 21 g pour rappeler le poids de l'âme connu pour être selon les observations de la science de 21 g. Pour illustrer cette exposition, une balance avec une plume, un singe « en prière » sollicitant de Dieu l'envoi d'une « âme » et une cylindre illustrant les propos d'Aristote sur le mouvement de l'âme. Le vernissage de l'exposition attira le « tout Nice artistique ». La galerie étant trop exiguë, la rue Saint François de Paule était le lieu idéal pour accueillir, avec la bénédiction des services compétents de la mairie, les admirateurs et curieux qui congratulaient, entre deux petits sandwichs et un verre de vin, les artistes Daniel Airam et Patrick Schumacher.
Parmi les expositions originales invitées par le frère Yves-Marie, il me faut citer celle de Gaspard « l'épicier des arts ». L'exposant, sympathique, drôle, un tablier aux armes de son échoppe autour de la taille, l’œil pétillant, heureux d'accueillir le visiteur client potentiel. Parmi les objets à la vente: une cravate décorée par un artiste et présentée dans une boîte de conserve habillée par le même artiste.
Nous aurons prochainement une belle exposition de photos du Mali puis une vente d'objets divers et variés pour soutenir le voyage des malades qui viendront au prochain pèlerinage du Rosaire. Et ainsi de semaine en semaine ou de quinzaine en quinzaine, la Galerie n'est jamais vide. Le programme de l'année 2015 est déjà bien rempli d'expositions toutes aussi pittoresques et originales.
 
  fr Didier VERNAY, op

Annonces